Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 2018-10-12 15:39:28

Molotov
Герой Советского Союза
Inscription : 2017-03-19
Messages : 1 752

Re : letarmo sur tous les fronts

C'est bien ce que je me disais, si tu crames plus de carburant pour faire autant de km, tu peux facilement même si tu pollues moins à la base, arriver au même niveau de rejet.
Avec le lien de Christian, c'est pire, on comprend que le dogme de l'essence est moisi.

Dernière modification par Molotov (2018-10-12 15:39:55)


"Le problème dans la chasse aux cons, c’est qu’il y a trop de gibier "

Hors ligne

#27 2018-10-12 16:29:36

charlyoleg
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 1 061

Re : letarmo sur tous les fronts

Le débat n'est pas que sur les émissions de CO2 mais aussi et surtout sur les particules fines plus nocives pour la santé. Le CO2 est mauvais pour la planète car favorisant le réchauffement climatique mais les particules fines se fixent dans les alvéoles pulmonaires et sont responsables de dommages importants et cause de maladies graves.

Hors ligne

#28 2018-10-12 16:34:03

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 7 729

Re : letarmo sur tous les fronts

Effectivement.
Ne faites pas comme les médias qui mélangent allègrement tout. Par ignorance ou incompétence, ou même peut-être par mauvais esprit. Ne pas confondre réchauffement (CO2 etc.) et pollution (particules, produits chimiques etc.).

Hors ligne

#29 2018-10-12 17:13:36

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

Tic et Tac a écrit :

Effectivement.
Ne faites pas comme les médias qui mélangent allègrement tout. Par ignorance ou incompétence, ou même peut-être par mauvais esprit. Ne pas confondre réchauffement (CO2 etc.) et pollution (particules, produits chimiques etc.).

De l' ignorance il y en a mais surtout une "information" largement téléguidée par les pouvoirs publics et une cruelle absence de travail de la part des journalistes qui traitent la question. Les propos de Tavarès n'ont par exemple pas été relayés.
D' ailleurs un autre problème est la réaction du public. Que le diesel ait été accusé de façon tout à fait excessive c'est une évidence maintes fois dénoncée.
N'empêche qu'il décote furieusement, faute d' acheteur tout simplement.
Le tort fait aux particuliers est bien réel.
Je suis le marché en permanence sur différents modèles à partir de diverses sources.

A cause de ce mouvement d' opinion, j'ai pris le parti de changer de voiture et de reprendre la même en essence avant que la première ne décote trop.
6 mois de galère et un seul acheteur...à un prix correct me permettant d'en reprendre une.
On peut trouver des diesels neufs à -30 voire -40%.
Et le passage du NEDC à WLTP-RDE étant reporté (ça assassinait l' essence) d'au moins un an...ça va continuer, un vrai souk.
D' autant que là-dessus vont se greffer de nouvelles contraintes lors des contrôles techniques et les diesels auront du mal à cause des NOx (NO et NO²)
Quand on entend des journaliste mélanger la toxicité des gaz et les particules....


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

#30 2018-10-12 17:25:48

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

charlyoleg a écrit :

Le débat n'est pas que sur les émissions de CO2 mais aussi et surtout sur les particules fines plus nocives pour la santé. Le CO2 est mauvais pour la planète car favorisant le réchauffement climatique mais les particules fines se fixent dans les alvéoles pulmonaires et sont responsables de dommages importants et cause de maladies graves.

Là-dessus aussi charyoleg, on entend tout et n' importe quoi. Des diafoirus viennent doctement expliquer la toxicité des particules en se trompant complètement selon les carburants. Les moteurs les plus polluants sont actuellement les petits moteurs à essence. En fait la norme NEDC avantageait fortement l' essence en tolérant 10 fois plus de nanoparticules pour l' essence (6x10 puisance 12). J'ai entendu dire exactement le contraire sur la deux.
Du coup en WLTP-RDE, les essences, depuis le 1/9/18 en fait (MY19) ont aussi un FAP, plus simple d' ailleurs et moins cher que celui du diesel.

mais la nocivité est à relativiser car elle repose sur des études qui ne peuvent dissocier les diverses sources. par ailleurs la qualité de l'air en ville est meilleure qu'autrefois. Donc l' exposition massive aux particules est susceptibles chez certains sujets de provoquer des maladies...mais pas chez tout le monde et il ne faut pas exagérer le risque, tout est statistique et sujet à caution dans ces observations...bref, on taxe, on justifie par des "impératifs de santé publique" mais l' auto a bon dos.


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

#31 2018-10-12 17:41:59

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 7 729

Re : letarmo sur tous les fronts

Quand un gonze se permet de dire dans les médias que l'air des villes est de moins en moins pollué, et incomparablement moins qu'il y a 30 ou 40 ans en plus, ce qui est la vérité, il est confronté à l'incrédulité et même à la suspicion des journalistes alentour...

Ceci dit, je me fous pas mal que le diesel pollue plus ou moins, et c'est vrai qu'il consomme moins, surtout si le véhicule est lourd, mais ça n'empêche qu'il fait un bruit désagréable, vibre, pue et qu'il ne vaut mieux pas se verser de son carburant sur les chaussures. tongue

Hors ligne

#32 2018-10-12 18:13:55

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

Ho il ne faut pas généraliser, surtout que certains petits essence dowmnsizés vibrent largement autant qu'un diesel lambda, notamment les 3 cyindres (pas tous). Comme tu sais, je suis repassé du diesel à l' essence avec le même modèle de voiture.
Le bruit: C'est vrai à l' extérieur, beaucoup moins à l' intérieur des voitures. J'avais mesuré ma première caisse à 63db sur nationale, l' essence est à 61 db, et en reprise le diesel poussait très fort en bas avec ses 450Nm contre 330 pour l' essence.
les vibrations...un peu mais très limitées et à très bas régime (1200t) sinon exactement pareil, pas du tout de vibrations.
L' odeur...boaf sur les moteurs d' auto récents, je ne trouve pas.
mais depuis 2006 et les premiers FAP puis toutes les améliorations derrière dont la THP, les odeurs sont légères...je ne parle pas des utilitaires ou des camionnettes de manouches, ou des vieux diesels avec vanne EGR ou durite de suralimentation dans le bois big_smile


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

#33 2018-10-12 18:20:53

Molotov
Герой Советского Союза
Inscription : 2017-03-19
Messages : 1 752

Re : letarmo sur tous les fronts

Pour résumer, là ou les journalistes sont mauvais, incompétents et ignorants, c'est qu'ils ne parlent pas de l'incohérence donc de la pompe à (injection de) fric que représentent ce contre-feux de normes bruxelloises ?


"Le problème dans la chasse aux cons, c’est qu’il y a trop de gibier "

Hors ligne

#34 2018-10-12 18:22:07

christianokiev
Герой Советского Союза
Lieu : Malemort
Inscription : 2010-10-01
Messages : 12 109

Re : letarmo sur tous les fronts

Tiens j'en profite mdr l'occasion fait le larron

A vendre

Citroën C3 de 2016 eHDI 80 cv blanche toutes options sauf le par-brise panoramique jantes Alu Citroën (dédicace à la guitare) pneus neuf ,gps,clim auto bi-zone,etc etc

état neuf révision à jour (voiture de l'administration) n'ayant connu qu'une seule propriétaire tongue
82000 km's

7900 euros

faites vos jeux m''s dames.  big_smile


De retour dans mon beau pays après 40 ans d'absence
Abonné Tribune Sud Travée R rang A Place 16

Favorable pour faire empaler le taré en haut d'un poteau après avoir installé un cactus a la place du drapeau ..... :p

Hors ligne

#35 2018-10-12 19:47:25

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

Molotov a écrit :

Pour résumer, là ou les journalistes sont mauvais, incompétents et ignorants, c'est qu'ils ne parlent pas de l'incohérence donc de la pompe à (injection de) fric que représentent ce contre-feux de normes bruxelloises ?

je ne crois pas que ça résume tout à fait ce qu'on a dit. Personne y compris Tavarès ne comprend vraiment la politique poursuivie, sauf justement pour une raison fiscale. Après, les médias d' Etat et les amis des pouvoirs publics se contentent de faire de la diffusion de la bonne parole officielle qui a (pour moi) uniquement vocation à justifier la taxation des particuliers  à travers leur auto. Les normes bruxelloises fixent des seuils mais ne déterminent pas la taxation. En l' occurrence les futures et encore reportées normes WLTP-RDE sont mondiales, c'est un cycle de mesures dans des protocoles harmonisés

En fait la CEE n'est pas en cause. Son action vise à remplacer le protocole NEDC par le WLTP-RDE qui est la référence mondiale. En soi pourquoi ne pas mesurer mieux et plus près du réel les consommations, émissions, etc...
Evidemment on a trouvé via ces protocoles des chiffres plus élevés sur tous les points mesurés,conso, CO², etc...c' était le but. ça a provoqué une pagaille monstre pendant l' été chez les constructeurs (qui ont dû arrêter des productions) et concessionnaires car sans remise en cause des critères de taxation, les malus essence explosaient. J' avais commandé une voiture, le malus passait de 860 € à plus de 4400 € si livrée après le 1 janvier.

mais Bruxelles a aussi insisté pour que la mise en place de ces protocoles n' alourdisse pas la taxation existante. Finalement le WLTP (et euro6d-temp) a été reporté fin 2019 d' autant plus que le système SIV d' immatriculation était infoutu de gérer les nouvelles homologations, et les centres d' homologation infoutus de répondre à la demande des constructeurs.
Car à ce niveau ce sont les Etats qui décident à travers leurs lois de finance en particulier des différentes taxations, bonus et malus et de leurs modalités. ET là en France c' était un séisme sur fond de complexité façon usine à gaz. ça aussi expliqué le bond des immat en Août sur les modèles de stock année 2018.

Le fond du problême c'est que le succès du diesel en France faisait perdre de l' argent à l' Etat.

Donc moyennant quelques bobards écolos, et pendant plusieurs années les pouvoirs publics ont tapé sur le gazole...et fini par réussir leur coup à grand renfort d' images choc de pots d' échappement fumant...les mêmes depuis 10 ans. réussi à justifier la taxation croissante du gazole par exemple.
En fait les journalistes "officiels", ceux à forte audience ont simplement été utilisés pour répercuter les explications et justifications officielles.
ET s'ils sont en place ce n'est pas parce qu'ils ont une grande indépendance d'esprit wink

Nombreux sont les journalistes à avoir au contraire expliqué qu'il ne fallait pas tuer le diesel...mais ils n'ont pas accès au grands médias qui font l' opinion.
Du coup le diesel se trouve banni dans l' esprit de pas mal de gens, à tort mais on y peut rien. Pour moi aussi d' ailleurs mais uniquement parce qu'à un certain moment ça ne sert à rien de nier le fait que c'est un mouvement d'opinion irréversible et que les voitures ne se revendent plus ou très mal.

ET à présent que le diesel est revenu à 40% de parts du marché, la même mécanique pourrait bien attaquer l' essence, à mon avis...ça reste à voir.


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

#36 2018-10-15 10:53:49

franz
Administrateur
Inscription : 2010-10-04
Messages : 4 339

Re : letarmo sur tous les fronts

" Le CO2 est mauvais pour la planète car favorisant le réchauffement climatique "

Non.
Ca c'est de la propagande.
Et une absurdité monstrueuse.


Les glaçons? Des petits cubes d'eau gelée.

On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.

Hors ligne

#37 2018-10-16 08:14:22

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

Sur ce thème, je serais intéressé de savoir dans quel sens tu développe ton argumentaire, Franz. J'ai depuis très longtemps essayé de  nuancer fortement le rôle néfaste du CO² émis en excès (?) mais sans trouver de réelle absurdité. Sauf que 50% des émissions dûes aux tranports, ça me semble effectivement absurde eu égard aux autres sources.

Je pense seulement que nos plumitifs et autres écolos de combat oublient deux choses essentielles:
-La première c'est que  l' effet de serre est en soi une bénédiction. C'est le processus naturel. Cette "serre", c'est l' atmosphère qui nous protège de l' espace à -273° celsius, un peu froid pour se promener. Du reste le premier des gaz à effet de serre, les GES, c'est la vapeur d'eau.

Donc les émissions de gaz carbonique auxquelles nous participons tous de notre vivant (après c'est du méthane) sont d'abord naturelles,  et j'ai un gros doute sur la nocivité réelle de leur augmentation. Mais sans avoir trouvé plus d' éléments. Qu'on émette trop de GES, ça me semble possible, tout comme le réchauffement climatique me semble probable...mais irréversible s'il est avéré.

-la seconde, c'est que nul ne sait établir clairement le bilan des échanges thermiques avec l' espace entre le rayonnement reçu du soleil et le rayonnement restitués par la terre et retenu par l' atmosphère.
Et personne ne propose des résultats incorporant de façon fiable dans le bilan les émissions naturelles très puissantes comme les éruptions volcaniques ou les incendies de forêt géants....
Puisqu'on nous dit que c'est la faute à nos autos big_smile

Dernière modification par letarmo (2018-10-16 08:24:49)


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

#38 2018-10-16 21:02:23

charlyoleg
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 1 061

Re : letarmo sur tous les fronts

franz a écrit :

" Le CO2 est mauvais pour la planète car favorisant le réchauffement climatique "

Non.
Ca c'est de la propagande.
Et une absurdité monstrueuse.

Je t'écoute avec attention sur ce sujet puisque tu sembles bien maîtriser.

Hors ligne

#39 2018-10-16 21:44:11

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 7 729

Re : letarmo sur tous les fronts

Si entre certains (à les entendre), il n'y aurait pas le début du commencement de l'épaisseur d'un papier à cigarette, entre un écolo et moi, il aurait plutôt l'épaisseur de l'encyclpædia universalis.
Néanmoins, pour autant, je suis moi aussi un peu étonné par ton affirmation, chef.
Qu'il y ait beaucoup d'autres facteurs que le facilement diabolisé gaz carbonique qui puissent contribuer, et plus que lui, à un renforcement de l'effet de serre de l'atmosphère, en quoi affirmer qu'il y contribue, même partiellement, serait-il absurde et monstrueux ? neutral

Hors ligne

#40 2018-10-17 17:57:28

franz
Administrateur
Inscription : 2010-10-04
Messages : 4 339

Re : letarmo sur tous les fronts

Repondrai quand j'en aurai le temps, je suis à Bordeaux ce soir et en Pologne demain


Les glaçons? Des petits cubes d'eau gelée.

On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.

Hors ligne

#41 2018-10-17 18:31:44

christianokiev
Герой Советского Союза
Lieu : Malemort
Inscription : 2010-10-01
Messages : 12 109

Re : letarmo sur tous les fronts

t'ain y roule le Senic tu .... big_smile


De retour dans mon beau pays après 40 ans d'absence
Abonné Tribune Sud Travée R rang A Place 16

Favorable pour faire empaler le taré en haut d'un poteau après avoir installé un cactus a la place du drapeau ..... :p

Hors ligne

#42 2018-10-17 19:15:53

jeanmi
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 3 651

Re : letarmo sur tous les fronts

christianokiev a écrit :

t'ain y roule le Senic tu .... big_smile

Si aujourd'hui à Bordeaux et demain en Pologne, c'est un Scenic supersonique qu'il a big_smile big_smile


L'échec est le fondement de la réussite

Hors ligne

#43 2018-10-17 19:23:32

christianokiev
Герой Советского Союза
Lieu : Malemort
Inscription : 2010-10-01
Messages : 12 109

Re : letarmo sur tous les fronts

tut tut c'est increvable un Senic

pis lui mets pas 6H pour faire 240 pauvres km's. big_smile


De retour dans mon beau pays après 40 ans d'absence
Abonné Tribune Sud Travée R rang A Place 16

Favorable pour faire empaler le taré en haut d'un poteau après avoir installé un cactus a la place du drapeau ..... :p

Hors ligne

#44 2018-10-17 20:36:34

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 7 729

Re : letarmo sur tous les fronts

christianokiev a écrit :

tut tut c'est increvable un Senic

big_smile

Hors ligne

#45 2018-10-17 20:52:13

jeanmi
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 3 651

Re : letarmo sur tous les fronts

christianokiev a écrit :

tut tut c'est increvable un Senic

pis lui mets pas 6H pour faire 240 pauvres km's. big_smile

big_smile big_smile

Dernière modification par jeanmi (2018-10-17 20:52:30)


L'échec est le fondement de la réussite

Hors ligne

#46 2018-10-19 12:00:37

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

En attendant et sur le même thème,une commission tataouine, la CDDAT propose un addendum à la loi de fiances 2019 pour mettre en place un double malus qui assomme le diesel (x 20 environ) à l' achat: Pour la même voiture que la mienne (diesel revendue) le malus passerait de 55 € à 860 € (pas de malus en 2017) bien qu'enfin certains remarquent que le diesel émet beaucoup moins de CO²...
10500 € à 166g de CO² ou plus !!! Les gros SUV et monospaces diesel (le plus souvent) vont souffrir, les familles aussi.

En attendant le contrôle technique ou ils vont intégrer les polluants non mesurés actuellement (Nox, hydrocarbures imbrulés, CO, particules...).
Sur les NOx, les diesels même récents vont avoir du mal. A part le protoxyde d' azote qui fait rigoler tout le monde wink

Et puisqu'on parle du Renault Scénic, le "grand scénic", familiale par excellence, passerait de 173 € malus actuel à 1873 € !
Secrétaire de la commission et auteur du projet un certain monsieur Pichereau député LaRem de la Sarthe

Dernière modification par letarmo (2018-10-19 13:56:00)


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

#47 2018-10-21 11:21:00

franz
Administrateur
Inscription : 2010-10-04
Messages : 4 339

Re : letarmo sur tous les fronts

Mon bon Christian, mon Scénic n'est plus, je te raconterai un jour devant une bière sa fin mémorable big_smile
Pour en revenir au réchauffisme:

En matière de légitimité sur le sujet du climat et du CO2, je ne suis pas mieux placé que n’importe quel citoyen disposant d’accès à l’information, de mémoire et de bon sens. Néanmoins il se trouve que professionnellement, je traite depuis 2006 pour mon industrie le sujet des ETS (Emission Trading Scheme) visant à mettre en place au niveau européen des quotas payant d’émission de CO2, ce qui me donne un léger avantage en matière d’information et un gros inconvénient en matière d’exposition aux pressions politiques.
En tout état de cause, 2 questions méritent d’être posées pour éclaircir le débat en matière de RC et de causalité carbonée :
1-    Il y a-t-il effectivement un réchauffement climatique ?
2-    Si tant est qu’il y en ait un, dans quelle mesure pourrait on l’attribuer à l’augmentation de la teneur en CO2 de l’atmosphère dans un premier temps et attribuer à celle-ci une origine anthropique dans un second temps.
Des réponses moins qu’affirmatives aux 2 questions entraineraient également une autre interrogation : pourquoi tout ce battage médiatique ressemblant aux plus belles heures de la propagande soviétique (et interdiction d’avoir un avis contraire à la Pravda), et surtout à qui profite le crime (Cui bono) ?
Parce que finalement, interdire le débat sur le sujet et vouloir faire taire les opinions non conformes au dogme réchauffiste (voir l’attitude d’un Jean Jouzel à l’égard de Claude Allègre réclamant rien de moins que la censure à son égard, d’un Krugman qui à l’ombre de son pseudo Nobel clame que faire de la propagande climatosceptique est aujourd’hui criminel ou l’inénarrable NKM clamant chez ruquier que les climato-sceptiques sont des « konnards »), c’est quand même le signe qu’il y a un certain nombre d’interêts puissants à l’œuvre.
Pour répondre à la première question la réponse est simple : NON !La température moyenne ne se réchauffe pas sur un cycle aussi court. La mesure des températures moyennes de la planète effectuée par satellite répond impitoyablement aux zélotes du dogme rechauffiste que celles ci ont en fait légèrement baissé depuis 1998, après avoir connu une hausse depuis 1975. Les éléments de communication utilisés à cet égard sont d’ailleurs assez pathétiques avec la fameuse disparition des ours blancs qui étaient 5000 aux alentours de 1970 et sont actuellement 25000… La fameuse calotte glaciaire arctique dont Al Gore prédisait en 2004 la disparition en 2012  se porte bien merci pour elle (elle fut beaucoup plus petite il y a mille ans) quant à l’antarctique sa superficie a atteint en 2016 un record historique depuis qu’on la mesure…. La fameuse courbe en « crosse de hockey » de Michael Mann, modélisant la hausse des températures sur les années 2000 est en réalité une projection théorique réalisée au début des années 90 se révélant totalement fausse et divergente à partir de 2004, bref de la pure escroquerie intellectuelle, au même titre que la théorie de base de Arrhenius qui s’avère être du moquage de figure chimiquement pur.
La planète connait depuis ses origines des changements climatiques dont la cause principale est l’activité solaire : depuis la fin de l’ère glaciaire et le début de l’holocène la température moyenne est en augmentation lente à l’échelle séculaire pour ne pas dire millénaire : entre l’optimal moyen ageux (quand le Groenland était couvert de verdure) et le mini âge glaciaire du XVII eme siècle (la Seine était embaclée pendant 4 mois chaque année …) l’humanité a déjà vu ces changements lents et naturels. Prétendre qu’il arrive aujourd’hui un réchauffement acceléré est du foutage de gueule grand format. Il a déjà fa Et la teneur en CO2 de l’atmosphère a souvent été bien supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui.
L’accroissement du CO2 atmosphérique n’a eu pour l’instant – dans le monde réel et non celui des modèles — que des effets positifs : verdissement généralisé de la planète, accroissement massif de la productivité agricole. L’impact du CO2 d’origine humaine sur l’énergie entrante dans le système climatique (le fameux « effet de serre anthropique ») n’est que de 1 à 2 % du total des flux énergétiques, qui sont eux-mêmes connus avec une précision bien moindre que 1 à 2 %. Il est donc impossible de savoir si l’impact du CO2 n’est pas noyé dans des facteurs plus importants que l’on ne maîtrise pas. Les modèles numériques de climat – qui sont l’unique base sur laquelle se fondent les prédictions apocalyptiques dont on nous abreuve — affichent en moyenne une sensibilité à l’accroissement du CO2 au minimum du double de la réalité observée jusqu’à maintenant. Dit autrement, cela signifie que l’on peut au minimum diviser par 2 les projections de température données par le GIEC. Plus grave encore, les modèles de climat sont par construction incapables de reproduire la variabilité naturelle de long terme du climat, qui est pourtant massive. On aboutit donc au raisonnement circulaire suivant : on construit un modèle complètement irréaliste dont le climat est stable par construction, on le perturbe par du CO2 d’origine humaine, le modèle réchauffe, et on utilise cela comme preuve que le CO2 d’origine humaine est le seul facteur pouvant expliquer le réchauffement du climat !
Il est intéressant de noter que le fameux « GIEC », prétendu Groupement International des Expert sur le Climat monté en 1988 n’est aucunement composé d’experts… mais de représentants politiques désignés par les différentes nations ! Cette succursale de l’ONU s’appelle en englaid IPCC International Panel on Climate Change, aucune mention d’expert là dedans… Quant au fameux rapport du GIECC, son élaboration est une vaste plaisanterie scientifique dans laquelle ces fameux scientifiques voient leurs travaux déformés et interprétés dans le sens du dogme alors que leurs conclusions vont dans le sens inverse (en particulier dans le fameux « rapport pour décideurs »). On est en plein Orwell avec qui plus est, massacre médiatique et universitaire (suspension des fonds de recherche etc…) du malheureux impétrant qui osera dénoncer les méthodes totalitaires du GIEC et des conclusions volontairement erronées.
Cui Bono ?
Petite illustration sur le prix de l’essence à la pompe et le prix du baril car cela atteint un grand nombre de gens :
Le prix du baril de brut a atteint un record aux alentours de 135 USD (Dollar) en 2008 pour le WTI et pas loin de 150 USD pour le Brent (le WTI est l’indicateur US, West Texas Intermediate, plus pertinent que l’indicateur EU pour suivre l’activité pétrolière, de toute façon le spread entre WTI et Brent se ballade vers 5 USD), puis de 2011 à 2014, il s’est balladé entre 90 et 110 USD avant de chuter brutalement en 2015 jusqu’à 25 USD. Il est depuis l’élection de Trump patiemment remonté vers les 70 USD.
Un baril, c’est 159 litres. Le « yield » (c’est-à-dire la déperdition) plus le « spread » (c’est-à-dire la marge de transformation) représentent au total aux alentours de 3% du prix du baril (allez, montons à 5% quand le baril est au plus bas). Le transport et la distribution vont représenter au max 10%. Qu’est ce qu’il reste… des taxes et les yeux de l’automobiliste pour pleurer.
Résumons les chiffres :
2008 : prix brut : 150 USD prix gazole à la pompe 1.50 €/l
2012 : prix brut : 100 USD prix gazole à la pompe 1.35 €/l
2016 : prix brut : 50 USD prix gazole à la pompe 1.10 €/l
2018 : prix brut : 70 USD prix gazole à la pompe 1.50 €/l
Tiens ya quand même un truc bizarre, on me dit que le pétrole à la pompe monte à cause des prix du baril, mais celui-ci est la moitié seulement de ce qu’il était en 2008… en revanche, l’automobiliste paye le même prix qu’en 2008 !
Petit calcul : 70 USD = 60 Euro en moyenne en 2018
Ce qui fait un litre de brut à 0.38€+15% (version pessimiste) de transformation distribution = 0.44€/l
Où est passé le reste du pognon ? TAXES ! TVA+TICPP (celles-ci existaient déjà en 2008)+… taxe carbone instituée en 2014 qui a commencé à s’appliquer au moment où le prix à la pompe était au plus bas. Maintenant, elle commence à se voir, mais on peut la justifier en l’appliquant au nom de la cause du rechauffement carboné de la planète.
Le réchauffisme est clairement une justification de taxes supplémentaires (on parle de milliards d’euros là, ce n’est pas de la petite monnaie). Rien que cette application sur le domaine pétrolier explique la propagande…
L’escroquerie climatique représente des enjeux se mesurant en dizaines de milliards de dollars, que ce soit pour des interêts politiques, médiatiques, corporate, universitaires…


Les glaçons? Des petits cubes d'eau gelée.

On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.

Hors ligne

#48 2018-10-21 15:52:41

christianokiev
Герой Советского Союза
Lieu : Malemort
Inscription : 2010-10-01
Messages : 12 109

Re : letarmo sur tous les fronts

En clair on à le trou du cul comme L Ruquier bien explosé bon j'ai mis Ruquier j'aurais pu mettre une personne bien connu ici mais je m'aurais attiré les foudres de ses admirateurs .... si si y'en à.......

Dernière modification par christianokiev (2018-10-21 15:53:37)


De retour dans mon beau pays après 40 ans d'absence
Abonné Tribune Sud Travée R rang A Place 16

Favorable pour faire empaler le taré en haut d'un poteau après avoir installé un cactus a la place du drapeau ..... :p

Hors ligne

#49 2018-10-21 18:55:52

cece19
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 5 345

Re : letarmo sur tous les fronts

franz a écrit :

Mon bon Christian, mon Scénic n'est plus, je te raconterai un jour devant une bière sa fin mémorable big_smile
Pour en revenir au réchauffisme:

En matière de légitimité sur le sujet du climat et du CO2, je ne suis pas mieux placé que n’importe quel citoyen disposant d’accès à l’information, de mémoire et de bon sens. Néanmoins il se trouve que professionnellement, je traite depuis 2006 pour mon industrie le sujet des ETS (Emission Trading Scheme) visant à mettre en place au niveau européen des quotas payant d’émission de CO2, ce qui me donne un léger avantage en matière d’information et un gros inconvénient en matière d’exposition aux pressions politiques.
En tout état de cause, 2 questions méritent d’être posées pour éclaircir le débat en matière de RC et de causalité carbonée :
1-    Il y a-t-il effectivement un réchauffement climatique ?
2-    Si tant est qu’il y en ait un, dans quelle mesure pourrait on l’attribuer à l’augmentation de la teneur en CO2 de l’atmosphère dans un premier temps et attribuer à celle-ci une origine anthropique dans un second temps.
Des réponses moins qu’affirmatives aux 2 questions entraineraient également une autre interrogation : pourquoi tout ce battage médiatique ressemblant aux plus belles heures de la propagande soviétique (et interdiction d’avoir un avis contraire à la Pravda), et surtout à qui profite le crime (Cui bono) ?
Parce que finalement, interdire le débat sur le sujet et vouloir faire taire les opinions non conformes au dogme réchauffiste (voir l’attitude d’un Jean Jouzel à l’égard de Claude Allègre réclamant rien de moins que la censure à son égard, d’un Krugman qui à l’ombre de son pseudo Nobel clame que faire de la propagande climatosceptique est aujourd’hui criminel ou l’inénarrable NKM clamant chez ruquier que les climato-sceptiques sont des « konnards »), c’est quand même le signe qu’il y a un certain nombre d’interêts puissants à l’œuvre.
Pour répondre à la première question la réponse est simple : NON !La température moyenne ne se réchauffe pas sur un cycle aussi court. La mesure des températures moyennes de la planète effectuée par satellite répond impitoyablement aux zélotes du dogme rechauffiste que celles ci ont en fait légèrement baissé depuis 1998, après avoir connu une hausse depuis 1975. Les éléments de communication utilisés à cet égard sont d’ailleurs assez pathétiques avec la fameuse disparition des ours blancs qui étaient 5000 aux alentours de 1970 et sont actuellement 25000… La fameuse calotte glaciaire arctique dont Al Gore prédisait en 2004 la disparition en 2012  se porte bien merci pour elle (elle fut beaucoup plus petite il y a mille ans) quant à l’antarctique sa superficie a atteint en 2016 un record historique depuis qu’on la mesure…. La fameuse courbe en « crosse de hockey » de Michael Mann, modélisant la hausse des températures sur les années 2000 est en réalité une projection théorique réalisée au début des années 90 se révélant totalement fausse et divergente à partir de 2004, bref de la pure escroquerie intellectuelle, au même titre que la théorie de base de Arrhenius qui s’avère être du moquage de figure chimiquement pur.
La planète connait depuis ses origines des changements climatiques dont la cause principale est l’activité solaire : depuis la fin de l’ère glaciaire et le début de l’holocène la température moyenne est en augmentation lente à l’échelle séculaire pour ne pas dire millénaire : entre l’optimal moyen ageux (quand le Groenland était couvert de verdure) et le mini âge glaciaire du XVII eme siècle (la Seine était embaclée pendant 4 mois chaque année …) l’humanité a déjà vu ces changements lents et naturels. Prétendre qu’il arrive aujourd’hui un réchauffement acceléré est du foutage de gueule grand format. Il a déjà fa Et la teneur en CO2 de l’atmosphère a souvent été bien supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui.
L’accroissement du CO2 atmosphérique n’a eu pour l’instant – dans le monde réel et non celui des modèles — que des effets positifs : verdissement généralisé de la planète, accroissement massif de la productivité agricole. L’impact du CO2 d’origine humaine sur l’énergie entrante dans le système climatique (le fameux « effet de serre anthropique ») n’est que de 1 à 2 % du total des flux énergétiques, qui sont eux-mêmes connus avec une précision bien moindre que 1 à 2 %. Il est donc impossible de savoir si l’impact du CO2 n’est pas noyé dans des facteurs plus importants que l’on ne maîtrise pas. Les modèles numériques de climat – qui sont l’unique base sur laquelle se fondent les prédictions apocalyptiques dont on nous abreuve — affichent en moyenne une sensibilité à l’accroissement du CO2 au minimum du double de la réalité observée jusqu’à maintenant. Dit autrement, cela signifie que l’on peut au minimum diviser par 2 les projections de température données par le GIEC. Plus grave encore, les modèles de climat sont par construction incapables de reproduire la variabilité naturelle de long terme du climat, qui est pourtant massive. On aboutit donc au raisonnement circulaire suivant : on construit un modèle complètement irréaliste dont le climat est stable par construction, on le perturbe par du CO2 d’origine humaine, le modèle réchauffe, et on utilise cela comme preuve que le CO2 d’origine humaine est le seul facteur pouvant expliquer le réchauffement du climat !
Il est intéressant de noter que le fameux « GIEC », prétendu Groupement International des Expert sur le Climat monté en 1988 n’est aucunement composé d’experts… mais de représentants politiques désignés par les différentes nations ! Cette succursale de l’ONU s’appelle en englaid IPCC International Panel on Climate Change, aucune mention d’expert là dedans… Quant au fameux rapport du GIECC, son élaboration est une vaste plaisanterie scientifique dans laquelle ces fameux scientifiques voient leurs travaux déformés et interprétés dans le sens du dogme alors que leurs conclusions vont dans le sens inverse (en particulier dans le fameux « rapport pour décideurs »). On est en plein Orwell avec qui plus est, massacre médiatique et universitaire (suspension des fonds de recherche etc…) du malheureux impétrant qui osera dénoncer les méthodes totalitaires du GIEC et des conclusions volontairement erronées.
Cui Bono ?
Petite illustration sur le prix de l’essence à la pompe et le prix du baril car cela atteint un grand nombre de gens :
Le prix du baril de brut a atteint un record aux alentours de 135 USD (Dollar) en 2008 pour le WTI et pas loin de 150 USD pour le Brent (le WTI est l’indicateur US, West Texas Intermediate, plus pertinent que l’indicateur EU pour suivre l’activité pétrolière, de toute façon le spread entre WTI et Brent se ballade vers 5 USD), puis de 2011 à 2014, il s’est balladé entre 90 et 110 USD avant de chuter brutalement en 2015 jusqu’à 25 USD. Il est depuis l’élection de Trump patiemment remonté vers les 70 USD.
Un baril, c’est 159 litres. Le « yield » (c’est-à-dire la déperdition) plus le « spread » (c’est-à-dire la marge de transformation) représentent au total aux alentours de 3% du prix du baril (allez, montons à 5% quand le baril est au plus bas). Le transport et la distribution vont représenter au max 10%. Qu’est ce qu’il reste… des taxes et les yeux de l’automobiliste pour pleurer.
Résumons les chiffres :
2008 : prix brut : 150 USD prix gazole à la pompe 1.50 €/l
2012 : prix brut : 100 USD prix gazole à la pompe 1.35 €/l
2016 : prix brut : 50 USD prix gazole à la pompe 1.10 €/l
2018 : prix brut : 70 USD prix gazole à la pompe 1.50 €/l
Tiens ya quand même un truc bizarre, on me dit que le pétrole à la pompe monte à cause des prix du baril, mais celui-ci est la moitié seulement de ce qu’il était en 2008… en revanche, l’automobiliste paye le même prix qu’en 2008 !
Petit calcul : 70 USD = 60 Euro en moyenne en 2018
Ce qui fait un litre de brut à 0.38€+15% (version pessimiste) de transformation distribution = 0.44€/l
Où est passé le reste du pognon ? TAXES ! TVA+TICPP (celles-ci existaient déjà en 2008)+… taxe carbone instituée en 2014 qui a commencé à s’appliquer au moment où le prix à la pompe était au plus bas. Maintenant, elle commence à se voir, mais on peut la justifier en l’appliquant au nom de la cause du rechauffement carboné de la planète.
Le réchauffisme est clairement une justification de taxes supplémentaires (on parle de milliards d’euros là, ce n’est pas de la petite monnaie). Rien que cette application sur le domaine pétrolier explique la propagande…
L’escroquerie climatique représente des enjeux se mesurant en dizaines de milliards de dollars, que ce soit pour des interêts politiques, médiatiques, corporate, universitaires…

Sur le réchauffement climatique assez d'accord avec toi mais avec un petit bémol. Tu raisonnes à l'instant présent. Mais le soucis c'est que certains pays en voie de développement vont bientôt rattraper les pays développés. En prenant des chiffres bidons mais juste pour l'exemple si tu as aujourd'hui 100 pays avec des bagnoles et que le climat ne change pas, que se passera-t-il si on passe avec 150 pays avec des voitures? Donc il faut peut être anticiper pour réduire dores et déjà les émission de co2 dans les pays développés pour permettre aux prochains pays qui vont arriver avec le même niveau d'industrialisation à pouvoir également hausser leur production de co2 sans menacer la planète.


"Enfin ce soir on a vu les 2 equipes qui joueront en prod2 la saison prochaine"

Franckmel le 31 août 2019 après SUA-CAB

Hors ligne

#50 2018-10-21 20:06:49

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 16 655

Re : letarmo sur tous les fronts

Je te rejoins Franz sur pas mal de points, qu'il s' agisse de l' IPCC alias le GIEC, censé être intergouvernemental, cet employé aux ordres qu'est Jouzel, employé de la télé d' Etat pour transmettre la bonne parole, du racolage bidon sur les ours polaires dont la population augmente plutôt qu' elle diminue ou du racket organisé sous couvert d'une "bonne" (?) cause.

Quant à la réalité du réchauffement climatique, on a pu noter l' inflexion de langage consistant à parler de dérèglement climatique, ce qui est commode car ça permet de lui imputer tous les caprices de dame nature, et elle n'en est pas avare.

Le problème reste que l' absence de réchauffement ne me semble pas avérée non plus, que tout se joue sur le long terme en matière de climat et que les médias relayent bien le message consistant à utiliser la conjoncture pour en faire du court terme.
Les esprits les plus exposés y voient des preuves: Un été chaud valide l' hypothèse et on sort le tamtam alors qu' un été froid ne sera pas évoqué.
Et je te rejoins encore plus pour l'utilisation de statistique de prévision, les plus incertaines qui soient alors qu'on nous les présente comme des certitudes ou au moins des probabilité fortes. Pourtant les modèles sont faux, en particulier ceux de l' IPCC.

Mais je suis moins convaincu que toi; Oui, il y a clairement une campagne d' intoxication à grande échelle avec la peur comme moteur.
Je n' arrive pas à conclure que le réchauffement climatique n'existe pas. Le débat est tellement faussé qu'on ne sait pas trop comment avoir des certitudes. La banquise arctique recule mais elle a augmenté en 2017: est-ce un phénomène aléatoire, un évènement atypique dans une tendance lourde ?

Du velours pour nos distributeurs de bonne parole et un énorme filon financier, ça c'est sûr, accompagné de lourdes conséquences sur nos choix de vie qu'on entend régenter, voir les "survivalistes" cités en exemple ou les apôtres de la décroissance.
A cet égard le site « climato-réaliste » est intéressant (plus que Jouzel qui n'hésite pas à dénaturer la réalité pour mieux alarmer) avec des analyses critiques des stats très élaborées:
https://www.climato-realistes.fr/les-ou … tent-bien/

Reste que l' accroissement ingérable de la population mondiale a un impact inévitable sur le climat, que la question de la déforestation, bien réelle, n'est pas résolue puisqu'elle touche d' abord des pays pauvres ou les gens détruisent les forêts pour survivre, divers thèmes sur lesquels on a pas prise.
Reste aussi que notre politique est totalement injustifiée et outrancière pour de mauvaises raisons fiscales.

C'est ce qui me dérange et sur quoi je partage le plus. Nous comptons pour peu alors prétendre que nous aurions un impact en marchant à pied, en réduisant le chauffage et autres restrictions au motif de laisser d’ autres se développer, c’est juste oublier qu’on est un petit pays qui ne participe que pour 1,5% aux émissions de CO². En nous rationnant davantage, en serrant encore la vis fiscale on se ruinerait, nous et notre économie dont dépend l’ emploi sans que rien ne change par ailleurs. Donc on nous taxe pour rien sauf pour faire tourner la machine à cash.

ET en plus on ne sait pas ce qu'il en est de l' impact du CO², mais ce qui est diabolique dans le système pervers de taxation do CO², via les diverses formes de taxes carbone, c'est que les grands transports pollueurs si c'est avéré en sont exonérés parce qu' internationaux: avions, bateaux...
Reste notre sacro sainte bagnole, indispensable surtout en milieu rural faute d' alternative...et là on prend tout sans rien pouvoir dire au nom des grands principes...comme le rappelle Franz et je plussoie vigoureusement.

Dernière modification par letarmo (2018-10-22 09:09:51)


"Liberté, que de crimes on commet en ton nom"...madame Roland, révolutionnaire avant d' être raccourcie...;(
"Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs"
Coluche

Hors ligne

Pied de page des forums