Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 2014-05-29 17:43:26

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 14 416

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Ha le temps de travail des profs...ça vaut encore un PPCCF c't'histoire wink
Les heures de classe étant une chose et le temps de travail à la maison une autre...et les avis très divergents sur l' affaire surtout rapportés en moyenne annuelle, congés inclus. J'en ai vu des études sur le sujet...jamais concluantes, jamais convergentes.
Les instit je sais pas trop mais les (bons) profs de collège de Clémenceau à Tulle trouvaient le temps de donner de nombreuses heures de leçons particulières surtout aux premières et terminales, ce qui m'a toujours laissé songeur...c'est compté ?
Sujet scabreux  à mon avis...


La fusion n'est pas une solution...c'est une dissolution.
mais le zébrium en fusion, C'EST une solution ;)

Hors ligne

#52 2014-05-29 17:49:19

Allez Alphonse
Герой Советского Союза
Inscription : 2011-03-07
Messages : 2 018

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

J'avais vu 42.5 heures cette année en cours mais ce lien ici parle de 44h
http://www.education.gouv.fr/cid72847/l … yenne.html

"Les professeurs des écoles et les instituteurs déclarent consacrer 60 % de leur temps de travail à l’enseignement collectif devant les élèves. Près de 30 % de leur temps de travail est dévolu à la préparation des cours, à la correction des cahiers et à la documentation personnelle. Enfin, plus de 12 % de leur temps est pris par le travail en équipe, les relations avec les parents d’élèves, la participation au conseil d’école et la formation pédagogique."
Ce qui fait un total de plus de 102%. Je vais finir par comprendre vos critiques envers les profs :-)


Cela varie suivant les niveaux, il est confus de faire une moyenne car cela peut beaucoup varier: pour le primaire, le temps de préparation est très long et celui de correction relativement court, alors que c'est l'inverse pour l'élémentaire

Je reprécise, je parle ici des profs des écoles (ex instituteurs), et non ceux du collège ou du lycée!
Je comprends les éventuelles suspicions, cela paraît beaucoup vu de l'extérieur, mais il faut y assister pour le comprendre.

PS: Franz on peut effectivement envoyer le topic au PPCF, ça m'embête de polluer la section rugby.

Dernière modification par Allez Alphonse (2014-05-29 17:54:10)


Milite pour un rugby digne de ce nom, donc un vrai numéro 10.
Burotu et Da ros démission.

Hors ligne

#53 2014-05-29 17:57:37

Bernard Frédéric
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 4 147

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Cherge a écrit :

Oui, je n'ai pas vu beaucoup jouer Francis, 2 bouts de matchs en fin de saison c'est tout. Mais j'ai effectivement apprécié son jeu au pied, la qualité de ses passes et surtout sa vision panoramique sur le match. Il a marqué mon esprit, ce devrait être un très bon ouvreur de tradition sudaf.

Il a été remarqué par cherge. Le pauvre, un futur Petitjean ou Lespi quoi...


"Au même titre que je n'ai pas été confirmé à 100%, je n'ai pas été désavoué à 100% [...] L'intention était bonne, la réalisation beaucoup moins. C'est aussi un peu ce qui arrive sur le terrain" UM, au sujet du vote qu'il a courageusement demandé, 12/2010.

Hors ligne

#54 2014-05-29 18:29:30

vezere19
Commissaire politique
Inscription : 2010-10-02
Messages : 472

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

letarmo a écrit :

Ha le temps de travail des profs...ça vaut encore un PPCCF c't'histoire wink
Les heures de classe étant une chose et le temps de travail à la maison une autre...et les avis très divergents sur l' affaire surtout rapportés en moyenne annuelle, congés inclus. J'en ai vu des études sur le sujet...jamais concluantes, jamais convergentes.
Les instit je sais pas trop mais les (bons) profs de collège de Clémenceau à Tulle trouvaient le temps de donner de nombreuses heures de leçons particulières surtout aux premières et terminales, ce qui m'a toujours laissé songeur...c'est compté ?
Sujet scabreux  à mon avis...

Compté je ne sais pas, mais en tous cas ils s'en mettaient plein les poches avec ces cours supplémentaires!


Certains hommes n'ont que ce qu'ils méritent : les autres sont célibataires.

Hors ligne

#55 2014-05-29 18:47:34

christianokiev
Герой Советского Союза
Lieu : Auch Brive Toulouse
Inscription : 2010-10-01
Messages : 9 094

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Tic reponds stp ptdrrr


Milite pour le départ de Cherge au Goulag
Ou alors empalé à un des 2 poteaux des terrains d'entraînement ...   
:D :D :D

Hors ligne

#56 2014-05-29 18:59:41

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 14 416

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Ha moi je peux répondre pour un cas précis, le prof de maths d'une de mes filles à Clém en terminale, un certain P.... réputé. Il tournait à 40 € de l' heure à l' époque il y a 15 ans pour les cours particuliers de soutien par groupe de 4 (soit 160 € de l' heure) et il a refusé de prendre ma fille car il était complet wink
C'est vrai que j'ai pas insisté non plus...


La fusion n'est pas une solution...c'est une dissolution.
mais le zébrium en fusion, C'EST une solution ;)

Hors ligne

#57 2014-05-29 20:02:56

cece19
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 3 741

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Allez Alphonse a écrit :

J'avais vu 42.5 heures cette année en cours mais ce lien ici parle de 44h
http://www.education.gouv.fr/cid72847/l … yenne.html

"Les professeurs des écoles et les instituteurs déclarent consacrer 60 % de leur temps de travail à l’enseignement collectif devant les élèves. Près de 30 % de leur temps de travail est dévolu à la préparation des cours, à la correction des cahiers et à la documentation personnelle. Enfin, plus de 12 % de leur temps est pris par le travail en équipe, les relations avec les parents d’élèves, la participation au conseil d’école et la formation pédagogique."
Ce qui fait un total de plus de 102%. Je vais finir par comprendre vos critiques envers les profs :-)


Cela varie suivant les niveaux, il est confus de faire une moyenne car cela peut beaucoup varier: pour le primaire, le temps de préparation est très long et celui de correction relativement court, alors que c'est l'inverse pour l'élémentaire

Je reprécise, je parle ici des profs des écoles (ex instituteurs), et non ceux du collège ou du lycée!
Je comprends les éventuelles suspicions, cela paraît beaucoup vu de l'extérieur, mais il faut y assister pour le comprendre.

PS: Franz on peut effectivement envoyer le topic au PPCF, ça m'embête de polluer la section rugby.

Tu as le camembert dessous. Ce n'est pas 30% mais 29.4% et pas 60% mais 58.1% smile


"Les gallois plaquent à 3 Bastareaud : 2 en haut et 2 en bas" Fabien Galthié 9/02/2013

"Regardez bien l écart entre le fcg et le CAB aujourd'hui et savourez...  Car fin mars il va fondre comme neige au soleil....  " Franckmel le 14/01/2017

Hors ligne

#58 2014-05-29 20:10:20

Allez Alphonse
Герой Советского Союза
Inscription : 2011-03-07
Messages : 2 018

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Roh putain la honte.


Milite pour un rugby digne de ce nom, donc un vrai numéro 10.
Burotu et Da ros démission.

Hors ligne

#59 2014-05-29 20:19:06

franz
Administrateur
Inscription : 2010-10-04
Messages : 3 782

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Bon allez, on bouge direction le défouloir, amha on devrait rebaptiser le thread "en attendant la rentrée"


Who is John Galt?

On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.

Hors ligne

#60 2014-05-30 07:29:01

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 14 416

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Tiens justement à propos de rentrée (faut toujours que Franz lance des sujets polémiques wink...)
C'est quoi c' t 'embrouille à propos du lundi de rentrée ?
Là les profs l'ont jouée perso, surtout pas de retour pour le vendredi 29/08...ça fait tâche quand même !


La fusion n'est pas une solution...c'est une dissolution.
mais le zébrium en fusion, C'EST une solution ;)

Hors ligne

#61 2014-05-30 09:26:34

cece19
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 3 741

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

letarmo a écrit :

Tiens justement à propos de rentrée (faut toujours que Franz lance des sujets polémiques wink...)
C'est quoi c' t 'embrouille à propos du lundi de rentrée ?
Là les profs l'ont jouée perso, surtout pas de retour pour le vendredi 29/08...ça fait tâche quand même !

Encore une histoire à la cuistre pour en mettre plein la gueule aux profs avec la prérentrée des profs. Une journée en plus ou en moins la belle affaire quand on voit l'absentéisme lorsque les ponts sont bossés.


"Les gallois plaquent à 3 Bastareaud : 2 en haut et 2 en bas" Fabien Galthié 9/02/2013

"Regardez bien l écart entre le fcg et le CAB aujourd'hui et savourez...  Car fin mars il va fondre comme neige au soleil....  " Franckmel le 14/01/2017

Hors ligne

#62 2014-05-30 09:48:23

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 14 416

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

C'est vrai que l' épisode peut se lire de deux façons. Tu as peut-être raison.


La fusion n'est pas une solution...c'est une dissolution.
mais le zébrium en fusion, C'EST une solution ;)

Hors ligne

#63 2014-05-30 10:24:00

exrcb
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 5 283

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

quand les journalistes traitent d'une info que l'on connait et quand on voit les bobards qu'ils racontent , on peut s'interroger sur leurs capacités à retranscrire ce qu'on leur dit et leur délectation à grossir les traits pour faire vendre , et leur médiocrité générale !!

les trains qui sont plus larges que les quais..
les profs qui ne veulent pas travailler au mois d'aout...
le vol MH disparue , détourné, explosé, ici ou là ou bien ailleurs..

le mieux c'est l'equipe.fr qui maintenant vous montre un bout d'article qui attire le client et au bout d e 3 lignes on propose de lire les 92 % restant en payant ...


une Heineken, oui ............mais une CUP !!! ™© ®

je ne me suis jamais trouvé très beau ...............les autres non plus !!

Hors ligne

#64 2014-05-30 11:17:07

Big
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-02
Messages : 4 874

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

exrcb a écrit :

quand les journalistes traitent d'une info que l'on connait et quand on voit les bobards qu'ils racontent , on peut s'interroger sur leurs capacités à retranscrire ce qu'on leur dit et leur délectation à grossir les traits pour faire vendre , et leur médiocrité générale !!

les trains qui sont plus larges que les quais..
les profs qui ne veulent pas travailler au mois d'aout...
le vol MH disparue , détourné, explosé, ici ou là ou bien ailleurs..

le mieux c'est l'equipe.fr qui maintenant vous montre un bout d'article qui attire le client et au bout d e 3 lignes on propose de lire les 92 % restant en payant ...

Ben moi l'Equipe, j'lis pas depuis si longtemps que ch´sais plus comment ils font, et que j'm'en fous!
Ch´savais même plus s'ils existaient encore...


"Il n'est de vent favorable qu'à celui qui sait où il va."

Hors ligne

#65 2014-05-30 14:52:14

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 5 685

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

letarmo a écrit :

C'est quoi c' t 'embrouille à propos du lundi de rentrée ?
Là les profs l'ont jouée perso, surtout pas de retour pour le vendredi 29/08...ça fait tâche quand même !

C'est pas nouveau, cette histoire de fin août/début septembre.
Je te la fais le plus court possible.

En gros : depuis qu'ils réduisent le temps de travail des gosses du primaire, il faut qu'ils se débrouillent pour trouver des trucs à faire aux instits (à l'école, s'entend, car des trucs à faire à la maison, on n'en manque pas) car leur temps de présence officiel à l'école, lui ne change pas.

Alors, entre autres, ils avaient décidé y a quelques années de faire faire deux jours de prérentrée au lieu d'un, ce qui n'est pas du tout idiot, vu le boulot d'organisation qu'il y a dans une école au début de l'année. Je rappelle que dans le premier degré, y a pas d'administration sur place comme au collège : c'est le dirlo (qui a la plupart du temps aussi une classe) et les instits qui font tout.

Mais voilà, l'année scolaire était organisée pour commencer le 2ème jour ouvré de septembre pour les élèves et la veille pour les instits. Du coup, le premier de jour de prérentrée se retrouvait fin août, ce qui ne dérangeait pas grand monde (dans les écoles, plein de monde est là de toutes façons avant pour préparer). Au bout d'un ou deux ans, y un gonze qui s'est aperçu que l'année scolaire ne commençait administrativement qu'au 1er septembre et que par exemple les collègues qui changeaient d'affectation ne pouvaient pas bosser dans leur nouvelle école avant cette date. Rétropédalage de la hiérarchie qui s'est mise à interdire de faire ça et proposait de se réunir deux mercredis matins de plus en septembre/octobre, ce qui n'arrangeait pas les collègues.

Alors cette année, je ne sais pas ce qui a pris aux médias : peut-être que notre petite salade, c'était que dans le primaire et que cette année ça touchait le secondaire ou que c'était que dans l'académie de Toulouse... Et bien sûr, c'est les mecs du secondaire qu'on interroge, et les syndicats en plus. roll

En tout cas, sache que si la réunion obligatoire est annulée, la plupart des mecs seront dans les écoles quand même. Comme d'hab' je parle du primaire (= maternelle + élémentaire, la confusion est grande dans les termes), le secondaire, je connais pas.

Dernière modification par Tic et Tac (2014-05-30 15:46:05)

Hors ligne

#66 2014-05-30 15:12:55

letarmo
Герой Советского Союза
Inscription : 2010-10-01
Messages : 14 416

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

OK...c'est plus clair, enfin dans le genre clair-obscur mais sur le fond on reconnait bien la patte cumulée de l' Education Nationale et des médias...
Les explications données, la classe (normal !) wink


La fusion n'est pas une solution...c'est une dissolution.
mais le zébrium en fusion, C'EST une solution ;)

Hors ligne

#67 2017-01-04 17:19:26

Allez Alphonse
Герой Советского Союза
Inscription : 2011-03-07
Messages : 2 018

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Je remonte le sujet, de manière partisane puisqu'il me concerne je vous l'avoue.

http://www.lesechos.fr/politique-societ … 054506.php

Je me permet un pronostic: dans 30 ans, vu les conditions, l'éducation donnée par les parents,  les difficultés de recrutement et l'augmentation des démissions, on aura:

-beaucoup de profs qui n'ont plus envie, devenus mauvais enseignants par désespoir mais qui n'ont pas la possibilité de démissionner, catastrophes ambulantes pour les élèves.
-un nombre d'élèves par classe encore plus élevé, des gamins de plus en plus chiants, d'où des conditions impossibles pour travailler.
-un taux d'analphabétisation grandissant, des écarts de niveaux monstres en les enfants qui ont la chance d'avoir un "capital culturel" suffisant chez eux et les enfants de prolo.
-Des écarts entre les écoles privées, les écoles publiques des beaux quartiers et les autres écoles qui atteindront des abysses. Je précise qu'en Corrèze, nous sommes encore pas trop mal lotis.
-un nombre très important de profs vacataires jetables, qui feront des CDD à l'école pour boucher les trous avant de trouver un autre emploi, sans aucune qualification en rapport avec le métier (cela se fait déja beaucoup en région parisienne avec des étudiants en commerce qui se retrouvent profs d'anglais) mais s'étend partout même aux profs du primaire.

J'en rajoute une louche
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 … rifiee.php
Un salut aux pédagogos, fossoyeurs de l'école, qui s'imaginent toutes sortes d'artifices pour masquer les résultats catastrophiques. Filer le bac à tout le monde, ignorer les fautes d'orthographe, c'est bien pour les chiffres, mais une fois sur le marché de l'emploi, l'employeur s'en aperçoit quand il a affaire à un incapable.
Et je ne parle même pas de tous ceux qui auront le droit de vote pour plus tard.

Allez, bonne année!


Milite pour un rugby digne de ce nom, donc un vrai numéro 10.
Burotu et Da ros démission.

Hors ligne

#68 2017-01-04 17:38:03

Beria
Герой Советского Союза
Lieu : Dans la réserve d'indiens
Inscription : 2011-09-02
Messages : 6 997

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Ne désespère pas AA!
Avec un peu de chance -et de clairvoyance- on va enfin se débarrasser de cette fiente
socialo/gaucho/intélo/bobo qui pourrit la France depuis.... trop longtemps!
Après, espérons que ça aille mieux? Ça ne pourra pas être pire! cool

Dernière modification par Beria (2017-01-04 17:38:45)


"Vous me donnez des ânes, ce n'est pas en leur mettant des maillots rayés que j'en ferais des zèbres..."
A.Doménech

Hors ligne

#69 2017-01-04 22:31:01

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 5 685

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Sauf, Beria, que les gonzes (les pédagauchos), au ministère, c'est pas des élus, et droite ou gauche, c'est les mêmes. En tout cas, jusqu'à présent, la différence a été très minime.
L'admiration, voire la dévotion qu'ont eu les politiques depuis plusieurs décennies pour ces escrocs m'a toujours étonné. Sauf qu'il ne faut pas oublier que les parents d'élèves sont avant tout des électeurs, et que donner des bonnes notes (ou le bac) à leurs gosses mêmes (et surtout) s'ils sont nuls, c'est plus rémunérateur de ce côté-là. À court terme, s'entend, mais le long terme, ça fait longtemps qu'ils s'en battent l'œil... roll

Les propos d'Allez Alphonse et les articles qu'il cite, ne croyez pas que c'est exagéré : j'ai exactement la même analyse.

Et en ce qui concerne les démissions des débutants, ce qui n'est pas dit dans l'article, c'est que c'est autant la confrontation avec les âneries prônées par les "formateurs" que la confrontation avec la réalité de la classe qui doit les dégoûter.

Hors ligne

#70 2017-01-04 23:08:10

lespaul
Герой Советского Союза
Inscription : 2011-07-31
Messages : 2 494

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Je crois que tu touches là au coeur du problème de notre république jacobine, et certainement ce qui sera vecteur de gros problèmes à court terme.
Nombre de personnes attendent le messi MLP, et je ne serais pas surpris que nombre d'électeurs abstentionnistes se déplacent pour voter pour elle.

Pour nombre de Français, MLP est la dernière alternative démocratique avant l'auto-défense ... sauf que, tout élue qu'elle puisse être, elle va bosser avec un parti -le FN- qui n'a jusqu'à présent aucune représentation dans les grands corps (les concours d'entrée dans les IRA ou à l'ENA ou autre sont des concours de bien-pensance, le frontiste doit se pervertir pour les réussir) et qui n'en a pas davantage dans les corps intermédiaires où l'adhésion au syndicat (de gauche) est une quasi-obligation.

Marine pourra légiférer tant qu'elle voudra, si les fonctionnaires n'appliquent pas par idéologie.... C'est une déviance majeure, qui va porter en germe de gros conflits à plus ou moins court terme je pense.



Quant à l'éducation, il va falloir réfléchir à une refondation complète je pense.
Le modèle historique du professeur est complètement dépassé.
Sur les 45 élèves de ma sup, le seul qui a fini prof est celui qui s'est fait dégager en fin d'année et qui s'est retrouvé à la fac. Même ceux qui ont fini dans une ENS ont choisi autre chose que l'enseignement.
Le fait est que le moindre ingénieur est aujourd'hui plus savant qu'un prof de sciences.

le grotesque parlait de service militaire, au lieu d'envoyer des cerveaux perdre leur temps à marcher au pas, ne serait-il pas plus utile de les inviter à faire un an de service civique en faisant de l'enseignement ? Ce serait aussi une manière de réconcilier les "élites" avec le peuple.

En ligne

#71 2017-01-04 23:18:26

Beria
Герой Советского Союза
Lieu : Dans la réserve d'indiens
Inscription : 2011-09-02
Messages : 6 997

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

En tous cas la solution n'est certainement pas Marine et le FN!!!
Et évidemment encore moins l'extrême gauche!
Le pragmatisme et le réalisme devrait prendre le pas sur l'idéologie.
Tic, je me doute bien que c'est les gus au ministère qui font la pluie et le mauvais temps... hmm
Ya donc là un gros ménage à effectuer!


"Vous me donnez des ânes, ce n'est pas en leur mettant des maillots rayés que j'en ferais des zèbres..."
A.Doménech

Hors ligne

#72 2017-01-04 23:23:13

Tic et Tac
Герой Советского Союза
Lieu : : Banlieue de Brive (Toulouse)
Inscription : 2010-10-01
Messages : 5 685

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

lespaul a écrit :

Quant à l'éducation, il va falloir réfléchir à une refondation complète je pense.
Le modèle historique du professeur est complètement dépassé.

Dans le premier degré, il n'est pas du tout dépassé et la refondation qu'il faudrait, c'est faire marche arrière toute.
Par rapport à ce qui est préconisé, s'entend, bicôze si ça tient encore (un peu et par endroits), c'est parce qu'on est (encore) un certain nombre à bosser de manière plus ou moins traditionnelle.

Hors ligne

#73 2017-01-04 23:28:03

lespaul
Герой Советского Союза
Inscription : 2011-07-31
Messages : 2 494

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Yes je faisais le distingo entre instit et prof.
Je suis d'accord avec toi.

En ligne

#74 2017-01-05 11:19:08

franz
Administrateur
Inscription : 2010-10-04
Messages : 3 782

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Une partie du problème réside dans la sémantique même de ce grand organisme:
On appelle cela "éducation nationale"... Il me semble personnellement que l'éducation des enfants est du ressort des parents, pas des profs dont la vraie vocation est la transmission du savoir: on devrait donc appeler cela "instruction publique"

Cette équivoque est à mon sens tout à fait volontaire et vigoureusement entretenue et développée par les "pédagogistes" évoqués ci dessus par Tic (ou était-ce Tac? smile ) inspirés par des théoriciens genre Bourdieu: l'enseignant n'est plus là pour transmettre le savoir mais uniquement pour véhiculer un structuralisme idéologique qui permet à terme d'avoir des élèves totalement ignares mais bien soumis à la doxa et totalement incapable de penser par eux mêmes: l'aboutissement d'un totalitarisme proteiforme dont le premier acte avait été de supprimer la tradition religieuse et le second de désintégrer la structure familiale de nos sociétés (également visés: les tropismes nationaux et les sentiments identitaires). Cette ordure de peillon illustre bien cette situation lorsqu'en 2012 il affirmait "  il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix". Je ne vais pas rentrer dans le débat philosophico-politique sur le transhumanisme ou une société post -moderne composée d'individus n'ayant ni race ni sexe ni parent ni nation ni religion; il me semble néanmoins TRES DANGEREUX qu'un quarteron d'idéologues même pas élus puissent influer en ce sens sur ce que doit être l'enseignement. On est bien loin des hussards noirs de la 3ème république... (je les préférais bleus, mais bon wink )


Who is John Galt?

On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.

Hors ligne

#75 2017-01-05 11:33:46

Allez Alphonse
Герой Советского Союза
Inscription : 2011-03-07
Messages : 2 018

Re : dans l'attente de l' édition 2015 (en attendant la rentrée)

Effectivement Béria, lorsque Bayrou était ministre de l'éducation, il avait pris comme "matière grise" un certain Philippe Meirieu, sorte de pape en France des pédagogies machin choses où "l'élève (pardon, "l'apprenant") doit être "le créateur de ses propres savoirs".
Pour résumer sa pensée, on ne transmet plus les savoirs de l'enseignant à l'élève, ils doivent chercher eux mêmes à les construire, sinon, je cite les formateurs de l'IUFM " ils s'ennuient et ils ne comprennent pas ce qu'on leur apprend".

Sarko avait carrément supprimé les IUFM à sa prise de pouvoir, et l'idée de libéraliser l'école par la droite (Fillon), voire le chèque-éducation - (Le Pen) ne m'enchante pas plus. Avec cette idée de donner davantage de pouvoir aux chefs d'établissement, on risque de se retrouver avec des écoles encore plus inégalitaires, où seuls les parents qui auront les moyens -financiers et intellectuels- de choisir la bonne école pourront assurer l'éducation de leurs enfants. Or, l'éducation n'est pas un marché où l'on choisit ce qu'il y a de mieux, les parents ne sont pas des "consommateurs d'école" (même s'ils veulent le devenir); du moins, si l'on croit comme moi au service public..

Sans compter l'idée de supprimer des fonctionnaires, avec plus de 30 gosses par classe en maternelle ou primaire, je n'imagine pas les dégâts. Et quand j'entends Fillon dire qu'il veut que les enseignants travaillent plus... On voit bien que ce monsieur ne sait pas de quoi il parle.
Mais je n'oublie pas que le quinquennat de le grotesque a été une catastrophe: recrutement insuffisant même s'il y a des progrès, mal géré (certains concours du 2nd degré type anglais ou maths recrutent à des niveaux très bas, ce qui en dit long sur le niveau des profs recrutés), manque d'attractivité toujours aussi évident, rythmes scolaires mauvais pour les enfants (sauf les parisiens et ceux qui ont des activités périscolaires dignes de ce nom), nouveaux programmes incompréhensibles et abaissant toujours le niveau.

Le pire dans tout ça, c'est que comparé à nos pays voisins, l'Etat finance autant voir plus l'éducation. On se retrouve pourtant avec les profs très mal payés comparés aux pays voisins, certains bâtiments délabrés et des résultats en berne.
Alors où part tout cet argent?

Edit: Je n'avais pas vu ton message Franz. On a un point de désaccord ici, je suis d'accord avec Peillon lorsqu'il parle d'arracher les élèves à leurs déterminismes sociaux. C'est aussi je pense le rôle de l'école de donner sa chance à tout le monde, que le fils de prolo du fin fond de la Creuse puisse faire l'ENA, même si c'est quasiment impossible (et encore plus qu'avant!). Permettre cela, c'est lutter contre les déterminismes de toutes sortes.
Il ne faut pas surinterpréter cette phrase de Peillon, en son sens, l'école ne veut pas faire des clones incapables d'avoir de l'esprit critique, mais justement d'être capable de remettre en cause ce que leur famille/milieu social/quartier etc. leur a toujours appris. Etre capable de remettre en cause ne signifie pas forcément remettre en cause, je le souligne.  Je suppose que tu n'as pas envie que le fils de dealer devienne dealer, le fils de braqueur braqueur, et le fils de socialiste.. socialiste smile

D'où le rapport avec le trans-humanisme me parait ici totalement hors de propos, de même que la  soi-disante destruction de la famille et de la religion. Mais c'est un autre débat qui me paraît sans fin, sur lequel nous ne serons jamais d'accord smile

Je suis néanmoins d'accord avec toi sur le principe d'instruction/d'éducation. Il y a 50 ans, les fils de paysan analphabète de mon village du Lot avaient un autre niveau que les gosses d'aujourd'hui. sad

Dernière modification par Allez Alphonse (2017-01-05 11:47:26)


Milite pour un rugby digne de ce nom, donc un vrai numéro 10.
Burotu et Da ros démission.

Hors ligne

Pied de page des forums